Illégalité News

Christophe TROJANI et LA RADE DE VILLEFRANCHE

By
on
2 mai 2021

INTERVIEW du Maire de Villefranche sur  France Bleu Azur le 22 sept . 2021

DÉCRYPTAGE et DROIT de RÉPONSE de l’A.A.R.V. ( par son  Président Lino PERFETTO)

Pour comprendre :

*France Bleu Azur= FBA

*Le Maire Christophe Trojani = CT

*AARV = Lino Perfetto = LP

……………………..

FBA : Nous sommes justement avec un Maire qui gère ses bateaux de croisières à Villefranche-sur-Mer. notre invité donc c’est Christophe Trojani.

-Bonjour monsieur le maire, le retour des croisières ça y est dans votre Rade, c’est un ouf de soulagement ?

CT :  C’est une évolution logique compte-tenu du fait que la crise sanitaire est en train de s’éloigner, on n’a plus accueilli de bateaux de croisière depuis un an et demi dans la rade, la croisière était à l’arrêt tout simplement et aujourd’hui les bateaux circulent de nouveau, Villefranche-sur-Mer est liée par une convention avec la chambre de Commerce et d’industrie Nice Côte d’Azur pour accueillir les bateaux de croisières

FBA  : Combien ça vous rapporte ?

C T :   Chaque bateau qui mouille en Rade rapporte 2800 euros à la commune.

FBA : Et pour les commerçants est-ce qu’on a une idée de combien ça rapporte à votre zone de Villefranche sur mer ?

C T :  Pour les commerçants, on estime que chaque touriste qui reste en ville va dépenser environ 30 €, mais la majorité des touristes ne reste pas en ville.

 FBA : Ils vont à Monaco à Nice… Comment faire pour que vous les gardiez pour vous ?

 C T :  Soit ils restent sur le bateau, soit ils vont en excursion en bus à Monaco, à Eze, à Nice ou ailleurs, nous, on souhaite les capter s’ils continuent à venir chez nous et donc ça va passer par une discussion et une modification de cette convention, nous sommes en discussion avec la CCI à l’heure actuelle.

LP:  *Pour aller à Monaco c’est mal parti, le Maire a unilatéralement décidé un sens unique qui empêche les bus de tourner vers Monaco à l’Octroi contre l’avis des Villefranchois (pétition  de + de 700 personnes)

*Les croisiéristes seraient attirés par Eze au lieu de Villefranche(??)

* CCI : Pas compris,  « discussion » avec la CCI (?) pour une «convention» (?)

Si on veut les « capter » il faut que Villefranche soit attractif, il faut un accueil….

Or, il ne se passe jamais rien à Villefranche. En été il y a les spectacles à la citadelle le soir, avec des musiques assourdissantes qui durent jusqu’à une heure avancée de la nuit et qui empêche de dormir.  En hiver c’est la léthargie, ville morte.

Sur Nice Matin il n’y a rien sur Villefranche si ce n’est  le retrait des  épaves que le Maire médiatise… belle publicité !



 FBA : C’est-à-dire, parce que là, en fait, on rentre dans les bureaux, on rentre dans des négociations et c’est aussi une affaire de gros sous ?

C T : Non, c’est plus une affaire d’essayer de concilier la préservation de l’environnement avec l’économie, on a une Rade qui est la plus belle du monde et il y a un enjeu environnemental majeur dans cette rade et d’ailleurs, on s’y est attaqué depuis 2014.

LP :*La CCI s’occupe  de l’environnement maintenant ?

*Je ne pense pas que le moment soit bien choisi pour parler « gros sous »  surtout avec la C.C.I .en ce moment! Il vaut mieux attendre et voir ! ( voir les «affaires» récentes qui ont éclaboussé la CCI de Nice, à travers notamment la plainte déposée par ANTICOR)

*Pour la préservation  de l’environnement, Il a fait son choix avec les Paquebots qui vont venir encore plus près des côtes en les mettant sur les coffres au lieu de les laisser au large.

*La Rade «la plus belle du Monde» !!

Il y a bien mieux bien sûr, mais elle est belle  c’est vrai… du moins en surface.

Mais sous l’eau, en fond  de Rade (les Marinières) c’est un véritable cimetière marin (une centaine d’épaves et des milliers de déchets de toute sorte).

Cela ne dérange pas le Maire qui voudrait la classer… à l’UNESCO , et  faire une ZMEL (zone de mouillages organisés) en y mettant 75 tonnes de béton armé pour tenir les bateaux !

C’est irresponsable. Nous l’avons dénoncé au Ministère de la Culture, qui sauf erreur de notre part n’a pas  encore  donné son aval pour les ZMEL.

 FBA : Mais très concrètement si ces touristes restent à Villefranche-sur-Mer, vous vous engagez à ce que cet argent que vous allez recevoir de ces touristes, ils vont aller pour l’écologie, c’est aussi ça la négociation ?

C T :     Aujourd’hui, en Rade, il faut savoir que tout l’été, on a en moyenne 350 bateaux par jour, donc il y a un enjeu environnemental majeur rien que sur ces bateaux notamment sur les Posidonies et la propreté de l’eau, ça concerne la grande plaisance, la moyenne plaisance, mais aussi la petite plaisance, et puis on a toute l’année environ 80 bateaux qui sont en mouillage permanent en toute illégalité.

L P : 350 bateaux en moyenne /jour !!

Là on n’est plus dans la Rade de Villefranche,… mais à Marseille !!

C’est vrai qu’il y a beaucoup de bateaux en saison, mais on est loin d’atteindre ce score.

On remarque plutôt une baisse du nombre des bateaux mais une augmentation de leur taille ces dernières années.

Or, ce n’est pas le «nombre», mais justement la taille (et le poids) qui impacte le plus l’environnement et la qualité de l’eau. En effet un petit bateau ne rejette rien ou pas grand-chose. Un Paquebot rejette en 24h : 

– Des centaines de tonnes d’eaux usées

– du CO2, du souffre …(il faut ne prendre que des Paquebots qui fonctionnent au gaz liquéfié)

 Il pollue dans l’année autant qu’1 million de voitures.

Il y a le désagrément du bruit, la rade fait caisse de résonance.

Il y a aussi la pollution des bus, sans compter la gêne de la circulation.

*Un yacht garde toujours ses groupes électrogènes et moteurs de stabilisation en marche.

Il jette l’ancre n’importe où, il faut arrêter de croire les capitaines qui disent qu’ils « jettent l’ancre dans un petit  carré de sable » et non sur les posidonie !! A partir de  10m de fond on ne voit plus le fond. 

Il faut arrêter de parler « des ancres   qui détruisent les posidonies quand on les remonte « 

Ce ne sont pas les ancres qui font le plus de dégâts, mais les chaînes qui raclent le fond sur des centaines de mètres  en tournant sur 360 degrés au gré du vent, les grandes nacres en savent quelque chose, il n’y en a quasiment plus dans la Rade.

Ces Yachts de plus de 20 m sont de plus en plus nombreux dans la Rade, on en compte  jusqu’à 45 certains jours (j’ai  la Rade tous les jours depuis 50 ans devant mes yeux et j’ai placé des webcams sur le toit de ma maison depuis 10 ans) aujourd’hui, 26 septembre 2021, il y a 35 Yachts dont de très gros et pourtant nous sommes en fin de saison !

* les 80 petits bateaux en mouillage permanent : Un petit bateau qui reste à l’année, s’il est bien tenu  sur une bouée et surveillé (comme le sont les bateaux de notre Associationl’A.A.R.V), ne crée strictement AUCUN DÉGÂT, ni sur les fonds, ni sur la qualité de l’eau.

Ce qui crée la pollution dans la rade, ce sont les bateaux que des personnes amènent dans la Rade pour les laisser dans un état de semi-abandon, sans se soucier des risques d’échouage (ce qui occasionne effectivement à ce moment-là de la pollution). Cette dernière est aussi « visuelle » car ils ne sont pas entretenus.

Bizarrement le Maire ne voit que les petits… et encore, surtout ceux de notre Association qui sont pourtant à Rochambeau, loin de ses yeux !

S’ils sont toujours là depuis 20 ans il y a bien une raison (il y en a même 2) :

1) Les ports ont viré des quais entiers de petits bateaux pour que les agences vendent les bateaux neufs avec la place.

Personne n’a pensé à la suite logique qui a fait que ces petits bateaux ont dû se réfugier dans des zones plus ou moins protégées

2) La deuxième raison est que  certains Maires  des communes concernées on été incapables de faire des ZMEL  pour les accueillir.

Villefranche en est l’illustration même, cela fait plus de 20 ans que nous attendons ces ZMEL.

Tout le monde s’y est mis ailleurs en Atlantique, en Bretagne, et même en Méditerranée avec un peu de retard : les ZMEL fleurissent un peu partout.

 Christophe Trojani  ne cesse de clamer  à tout bout de champ «qu’il va» les faire… et on les attend toujours, depuis pourtant 7 ans qu’il est aux commandes.

Pourtant il n’y a rien de plus simple pour les faire ces ZMEL. Il suffit de regarder notre site www.radedevillefranche.fr comme l’ont fait des centaines d’autres communes ou associations en France et ailleurs  pour y arriver.

De notre côté, c’est depuis 2003 que notre premier dépôt de ZMEL a été déposé en Préfecture. En 2005 nous en avons déposé un autre basé sur les mêmes principes sécuritaires et avec un système d’ancre à vis spéciales ainsi qu’un corps mort écologique, copié depuis partout.

Cerise sur le gâteau pour l’intérêt général, nous financions entièrement ce projet en payant en plus une redevance au Trésor Public!

Alors qu’est ce qui peut bien pousser le Maire à s’acharner contre notre Association ?

A notre avis, surtout le trait de caractère qui le caractérise le plus et que nous lui reprochons : le fait d’être têtu (dixit lui-même dans une interview publique)

Nous ajouterons une autre raison qui va dans le même sens : son refus de reconnaître qu’il s’est trompé et de revenir en arrière.

-FBA :  C’est-à-dire, ce sont des bateaux en fait qui stationnent comme si on stationnait sur une place pendant toute l’année ?

C T : Exactement, le mouillage est libre en Rade de Villefranche, mais c’est un mouillage provisoire, vous ne pouvez pas mouiller en permanence, or il y a 2 zones dans la Rade ou il y a une quarantaine de bateaux qui sont au mouillage permanent illégal, c’est cette zone que l’on est en train de réglementer.

LP : Je rappelle que la Rade est un lieu de mouillage ancestral et un abri naturel recommandé  par toutes les instructions nautiques. 

Pour se mettre en conformité avec la loi il faudrait que celle ci le permette ; or ce n’est pas le cas (pas de places dans les ports, pas de ZMEL dans la Rade).

FBA : Pourquoi ils vous embêtent ces bateaux ?

C.T.    Ils nous embêtent parce qu’ils détruisent les posidonies, parce qu’ils s’échouent sur la plage, parce qu’ils coulent, et qu’ils ne respectent pas la loi maritime.


LP : * On a déjà expliqué » QUI » détruit les posidonies

*Que certains bateaux coulent ou finissent sur la plage, c’est un fait. C’est bien évidemment regrettable et il est impératif que cela s’arrête.

Que Mr Trojani ne fasse rien pour l’éviter, c’est vrai aussi : il se contente de médiatiser ses renflouages et mises au recyclage aux frais du contribuable, alors que si il faisait les choses normalement ce serait les assurances qui paieraient (même en R.C. ), comme nous le lui avons expliqué à maintes reprises. 

Nous lui avons signalé régulièrement les bateaux qui arrivaient dans la rade pour être abandonnés, donné les immatriculations… les bateaux sont  toujours là ou sur les rochers, comme celui à Rochambeau depuis 3 mois.

Nous lui avons proposé (ainsi qu’à la Police Municipale) de renflouer bénévolement les bateaux  non identifiés, coulés, prêts à couler  ou sur la plage à condition qu’il prévoit la logistique (le grutage et la destruction)… aucune réponse

-FBA : Et les propriétaires, qu’est-ce que vous leur dites ?

C T :  Les propriétaires, la plupart du temps, ne sont pas sur leurs bateaux, ils sont loin, leur bateau est au mouillage, et…

FBA :-Mais vous les contactez ?

C T :  On les contacte évidemment, on demande à l’état de faire respecter la loi et puis on met en place les ZMEL qui vont démarrer très prochainement et qui permettront de gérer ce mouillage.


LP: NON  Le Maire, ne contacte pas les propriétaires. Nous n’avons jamais reçu un quelconque avis de sa part.

La police Municipale est inexistante dans la Rade , on ne l’a jamais vue  malgré un premier bateau… qui n’était pas aux normes (?) et un deuxième dont le budget a été voté (50.000€!) mais que l’on n’a encore jamais vu.

Le Maire se contente de renvoyer tous les problèmes à la DDTM, même ceux qui lui incombent car dans la bande des 300m.

*Les ZMEL «  vont démarrer prochainement »

Ces annonces, comme la Thalasso, les Ephads, le parking sous le stade…sont récurrentes depuis 7 ans. Toujours des promesses. Et ce pour une simple et bonne raison, c’est que Mr Trojani n’en, fait qu’à sa tête, sans respecter les règles et même la loi parfois.

Par exemple  pour les ZMEL,

Nous avons fait un pourvoi auprès du Tribunal Administratif  parce que pour un tel projet impactant les fonds et l’environnement, il refuse de passer par l’Enquête Publique. Ce n’est pas normal, cette enquête est obligatoire.

-Nous contestons aussi le prix de revient exorbitant (bien qu’il n’ait jamais voulu être clair sur le chiffre exact).

Nous contestons enfin la technique dangereuse qui va causer des échouages bien plus nombreux que par le passé. Ces ZMEL , comme le Maire veut les faire, ne sont pas prêtes de voir le jour

Dans ce sens nous rappelons au Maire les conclusions du commissaire enquêteur  au sujet du pompage de l’IMEV qui pose comme condition que la ZMEL de Rochambeau devra être réalisée exactement comme le projet de ZMEL de l’AARV le préconise dans son Projet ; afin que les tuyaux pompage /évacuation soient en sûreté.

Nous rappelons aussi au Maire que ces tuyaux doivent aussi servir pour SA Thalassothérapie, à laquelle il tient tant.

Il faut donc que cette ZMEL soit faite avec notre collaboration, et non  en  essayant de nous éliminer par tous les moyens. Il se tire une balle dans le pied et ne fait que bloquer le processus des ZMEL  depuis 7 ans.

A méditer.

Nous ne nous laisserons pas faire.

FBA : Économie, écologie, avez-vous la solution ?

C T : Oui, je pense qu’il faut essayer de limiter les nuisances, donc on a décidé de renégocier sur la taille des bateaux, c’est-à-dire que l’on souhaite accueillir des bateaux plus petits, qui puissent s’amarrer aux coffres de la marine nationale et non pas rester au moteur en permanence, ce qui engendre des nuisances supplémentaires, on souhaite aussi une clientèle différente.

LP :

*Ces coffres ne sont pas faits pour des Paquebots.

Pour info :

Le coffre Sud est limité à …10 .000 tonneaux de déplacement !

Le coffre Nord à 35.000 tonneaux  de déplacement !

Pour info :

Le VIKING star qui est  un  Paquebot « moyen « de la compagnie VIKING  déplace  48.000 tonneaux !

*Ces coffres n’ont pas été révisés depuis des années par la Marine Nationale qui les a déclassés (de 90.000 à 35.000 tonneaux ), il faut les contrôler tous les ans ainsi que les chaînes qui les tiennent en dessous. Si des paquebots doivent être mis sur des coffres, ces coffres doivent être placés au fond de la Rade et non en plein milieu

Le Maire oublie que les bateaux, même sur coffre, doivent obligatoirement faire tourner les moteurs de stabilisation afin que tous les voyageurs restés à bord puissent voir la Rade.

Il y a déjà une structure, il suffit de remettre un coffre, je le  lui ai déjà dit en lui indiquant le point précis ainsi que ce qu’il y a au fond (pas de posidonies, c’est à -66m).

L’intérêt de placer les Paquebots au large  est que tout ce qui va être rejeté  va partir au large avec le courant et tomber dans les grands fonds.

FBA : ça veut dire quoi, plus riches ?

C T :  On accueille par exemple des bateaux de la compagnie Viking, qui est scandinave, qui accostait à Monaco et que la principauté ne souhaite plus accueillir, et donc on va voir si cette clientèle apporte des choses différentes à la commune.


LP  C’est bien des  Paquebots  plus petits, mais il faut voir pourquoi Monaco ne veut plus cette compagnie.

J’ai  encore en mémoire (2019  et avant) les problèmes qu’ont eu des paquebots de cette compagnie, il y a notamment eu quelques faits dangereux pour la sécurité et l’environnement.

Mais le problème est bien plus simple et malheureusement insoluble : Le vrai problème c’est que ni le Maire, ni la Mairie ne sont  capables de gérer la Rade.

L’autre  problème, c’est que le Maire ne veut pas écouter ceux qui ont un vécu, une expérience. Il ne veut jamais débattre. Il veut tout gérer lui-même alors que ce n’est pas sa spécialité.

Le jour où il fera preuve de plus de modestie et reconnaîtra ses lacunes,  la Rade sera sauvée.

FBA : Parce que si vous souhaitez des bateaux plus petits, ça veut dire moins de touristes également, ça veut dire moins d’argent pour vos commerçants ?

C T : Vous savez avec la crise, on s’est aperçu qu’il y avait un tourisme diffèrent qui s’est développé, on a eu énormément de monde à Villefranche et à Nice cet été, avec des taux de réservations hôtelières à plus de 95 %, et pourtant, il n’y avait pas de croisiéristes. Donc je pense qu’il y a un tourisme plus « local et environnemental » qui est en train de s’installer. Un exemple, on est en train de mettre en place une navette maritime qui va aller du port de Nice à celui de la santé, et qui va permettre à des touristes de venir à pied dans notre commune


LP: *Un tourisme plus « local et  environnemental» ( ???)

* « Une navette maritime qui va aller du port de Nice à celui de la santé qui va permettre aux touristes de  « venir à pied à Villefranche » (??)

Pas compris, on parle des « croisiéristes » et non des touristes à pied

A moins que le Maire veuille dire que comme les bus ne peuvent plus tourner à l’Octroi vers Monaco à cause du nouveau sens giratoire qu’il a IMPOSÉ contre l’avis de tous, les bus vont tous aller vers Nice, prendre la navette  maritime…. pour revenir à Villefranche (??)

S’il fallait une navette maritime, au vu de la circulation c’est pour aller à Monaco et non à Nice.

FBA : C’est fini le tourisme de masse ?

C T : Je pense que la vie d’avant elle va changer, on est dans une vie d’après qui sera différente, je pense qu’il faut faire plus local, aussi bien sur le tourisme que sur le reste, comme l’alimentation.
L P :??Plus local ? Alimentation ??

FBA : donc 341 000 euros, c’est ce que vous allez gagner l’année prochaine avec les 122 escales prévues, j’ai fait mes comptes

 C T : On n’aura pas 122 escales.

FBA : En tout cas, c’est ce qui est prévu

LP J’ai beaucoup apprécié les questions incisives du journaliste de FBA ,dommage que sur des sujets importants Mr le Maire n’ait pas répondu plus clairement.

J’invite  le Maire à un débat public avec des personnes qui savent de quoi elles parlent.

Dans ce sens ,  je rappelle qu’une étude  à grande échelle avait été faîte en 2014 pour savoir ce qu’il faudrait faire pour résoudre les problèmes  de la Rade de Villefranche et prévoir son avenir

Tous les secteurs d’activité avaient été sollicités:CNRS//ObservatoireOcéanographique/Mairie/Département/pêcheurs professionnels /Associations de Plaisanciers /Port /Plongeurs /clubs …………

De tous les participants ,c’est l’AARV (Lino Petfetto ) qui a retenu  le plus l’attention des enquêteurs  par sa connaissance des problèmes  dans pratiquement tous les domaines et par ses idées pour les résoudre

TAGS
RELATED POSTS
id, at Nullam mi, elit. ipsum ut eleifend quis mattis quis, ultricies