News

CONSEIL MUNICIPAL du 29 Mars 2021(Décryptage )

By
on
5 avril 2021

Nous sommes heureux de voir que nous ne sommes pas les seuls à dénoncer les dérives autoritaires, le manque de concertation et de transparence qui caractérisent les prises de décision de Mr le Maire.

Nous avons dénoncé à maintes reprises pour les ZMEL son entêtement  à vouloir faire à tout prix et contre toute logique ce qu’il avait décidé.

Sa devise est, comme pour les ZMEL « pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué .»

Cette fois ce sont les conseillers municipaux qui ont eu droit à la démonstration

*Le chef de l’opposition a craqué, car ce n’est pas la première fois qu’il monte sur le pont pour dénoncer, ou expliquer la face cachée des sujets à traiter. Il a cette fois préféré démissionner, car il a compris que rien ne fait reculer le Maire quand il a décidé quelque chose. Ni l’avis de la population, ni l’intérêt général.

Il faut dire qu’il y avait de quoi avec cette lubie de déviation qui n’a aucun sens, sortie du chapeau du Maire.

*Certains élus de la majorité ont eu le courage (pour la première fois) de dire qu’ils émettaient des réserves sur le projet de circulation qui oblige toute une partie des Villefranchois à aller faire un grand détour dans la ville au lieu d’aller tout droit comme auparavant !

*Une personne de la majorité a bien expliqué par ailleurs que les Villefranchois voudraient davantage d’informations, de transparence, de concertation avant de lancer de tels projets.

Nous les remercions pour leur courage, et espérons qu’ils vont enfin travailler pour ceux qu’ils représentent, au lieu d’avaler leur chapeau à chaque décision par solidarité politique.

Nous leur souhaitons bon courage. Nous avons passé des années à essayer de faire comprendre à Mr le Maire certains points cruciaux pour la réalisation des ZMEL. Il était toujours d’accord… pour in fine décider ce qu’il voulait, sans jamais se préoccuper ni du prix de revient (exorbitant), ni de l’intérêt général, ni des remarques à propos de l’ineptie de ces décisions !

Nous comptons sur la responsable des ZMEL au conseil Municipal pour dire enfin ce qu’elle pense au sujet des ZMEL façon Trojani par rapport au projet que nous portons à l’AARV. Elle est en effet la seule à comprendre la problématique des mouillages.

*Au cours de ce conseil , lorsque le chef de l’opposition a donné sa démission et quitté la salle avec ses colistiers, Mr Trojani est resté sous le choc un bon moment. C’est vrai qu’il éprouve de réelles difficultés à comprendre que l’on ne puisse pas être d’accord avec lui. Il n’a trouvé comme moyen de défense qu’une explication alambiquée sur le Villefranche d’AVANT, les sens de circulation à diverses dates… mais rien à voir avec le sujet qui était précisément débattu.

Empêtré dans cette tentative de « noyer le poisson », une conseillère municipale de la majorité n’a alors pas hésité à lui faire remarquer que ce n’était pas le sujet qui inquiète les Villefranchois.

Le Maire était dans une mauvaise posture. Heureusement que son premier adjoint, le pompier de service comme c’est souvent le cas, est venu à son secours en s’« offusquant » que l’on puisse faire autant de foin pour si peu (un  « ESSAI » I!!). Pour résumer, la teneur de son argumentation fut la suivante : Mon Dieu, que d’histoires pour si peu, on fait un essai pendant 3 mois… et on demandera après aux Villefranchois si ça leur va après!!

Cette façon tranchante de rejeter l’opposition, mais aussi les Villefranchois (puisque le maire a lui-même convenu que  des pétitions ont été initiés par des Villefranchois) a de quoi surprendre. De l’avis de beaucoup, le premier adjoint aurait pu (et dû) faire preuve de plus de diplomatie.

Certains vont même plus loin en imaginant un scénario comme ils en ont connu lors des précédentes élections  (?)

Nous ne nous aventurerons pas dans ce labyrinthe politique. Ce que nous voulons nous, à l’A.A.R.V.,c’est la transparence concernant le dossier des ZMEL.

C’est pour cela que nous stigmatisons ce qui se passe à la Mairie, car l’affaire du sens de circulation est un copié collé conforme de la manière dont C.Trojani pilote le projet des ZMEL.

*Mr le Maire, Mr le premier adjoint :

– vous avez décidé de « faire des essais » concernant le sens de circulation sans avoir apparemment parlé à ceux qui, a minima,en seraient impactés.

Question : combien coûte votre « idée » aux contribuables  ? Mystère nous n’avons entendu aucun chiffre

-Avez vous considéré le fait que vous risquez de recommencer à 0… et de devoir payer pour le retour à l’existant avant la fin de votre « essai » ? ou après votre «  essai »sans compter sur la mobilisation de la police municipale !

Vous est-il, à un moment donné, venu à l’idée que l’on puisse ne pas être d’accord avec vous ?

Ce que nous pensons c’est que vous ferez le maximum pour ne pas vous renier et ferez tout pour expliquer l’inexplicable (rappelez vous, vous avez vous-même affirmé que c’est le mot « têtu » qui vous caractérise le mieux).

Là aussi, cela nous renvoie à nos démêlés avec vous pour les ZMEL  :

Vous avez voulu à tout prix lancer des études à tout va (32.000 €) alors que celles ci avaient déjà été réalisées.

– Après avoir cessé de collaborer avec nous  sans aucune raison, vous vous êtes lancé unilatéralement et sans aucune concertation avec les usagers (ou des personnes possédant une certaine expertise dans ce domaine) dans un projet fantaisiste (hors de prix et absolument pas fiable).

Ce type de projet a déjà été testé : cela a été un flop (Cannes…). Il faut chercher autre chose…. Mais vous allez tout faire pour vous justifier et ne pas reconnaître vos erreurs ou errements, en engageant de nouvelles dépenses.

Nous reposons des questions simples au Maire mais aussi aux conseillers municipaux :

1) Comment, lors de ce conseil et celui du 15 Mars 2021, la somme de 300.000€ pour une première tranche de ZMEL a-t-elle pu être votée alors que le prix total n’est pas annoncé ?

2) Pourquoi cacher aux Villefranchois le prix définitif pour les ZMEL ?

Notre association l’a demandé à plusieurs reprises sans résultat, on n’a eu comme réponse que le prix des « études », 32.000€ !! C’est d’ailleurs une coquette somme pour un copié-collé de ce qui a été fait régulièrement depuis bien longtemps. Il suffisait de reprendre les mêmes études réalisées lors de la demande de ZMEL par le SIVOM en  2012 : il n’y a pas eu de tremblement de terre ni de séisme depuis !

Nous comprenons le Maire soit en mauvaise posture quand nous annonçons une estimation pour son projet avoisinant les  800.000€ (estimation qui n’inclut pas le prix du SAV, vu le manque de fiabilité des ZMEL réalisées avec l’option technique retenue). Il est remarquable que Mr le  Maire n’ait jamais démenti cette estimation.

3) Pourquoi le Maire s’entête t-il à vouloir faire une ZMEL au Palais de la Marine sur un tas d’épaves et de débris sous marins… alors qu’il n’a pas budgété le nettoyage en profondeur, parce qu’il sait que cela coûte une fortune ?

4) Le dernier sujet à l’ordre du jour de ce conseil municipal portait sur l’aval d’un processus  permettant à Mr le Maire de prendre des décisions en se passant du vote du conseil municipal. Comment le conseil municipal peut-il voter en bloc le fait que Mr le Maire s’arroge les pleins pouvoirs de la sorte, sans que les Villefranchois ne sachent de quoi il s’agit ?

MrTrojani s’est fait voter cette possibilité c’est légal … mais les Villefranchois n’auraient pas le droit de savoir ce que cela implique concrètement pour l’administration de la ville ?

Il y a d’ailleurs à ce sujet un fait qui nous intrigue dans toutes ces décisions : en effet il était question que le Maire puisse ester en Justice contre qui bon lui semble. Il y a de quoi ciller, car comme nous l’avons démontré, ce dernier n’aime pas qu’on le contredise (même avec de solides preuves à l’appui). Nous nous émouvons du fait qu’avec ce feu vert de la majorité, il puisse faire rentrer dans le rang tous ceux qui ne sont pas d’accord avec lui en leur intentant des procès aux frais du contribuable. 

Mais nous gardons l’espoir que les choses changent

* la pétition contre le changement de circulation a l’air de marcher et nous savons que c’est la seule solution qui a une chance avec le Maire *Les Villefranchois et le conseil municipal ont l’air de se réveiller parce que trop c’est trop.

TAGS
RELATED POSTS
elementum elit. dapibus amet, dolor. libero. luctus consectetur